C. Cette publicité cache des informations primordiales pour le consommateur.



 Le Nutella comme nous le savons tous, contient des substances nocives pour la santé .Il est composé essentiellement d’huile de palme plus connue sous le nom d’huile végétale (plus de 60 %) et également de sucre, en même quantité.
  De plus, nous retrouvons aussi dans le Nutella, un des phtalate les plus dangereux, le DEPH. Un phtalate est un groupe de produits chimiques dérivés de l’acide phtalique sous la forme d’une substance, il est utilisé comme plastifiant dans les matières plastiques. Il est présent dans l’emballage du Nutella, mais celui-ci se déplace vers le produit. Le DEPH  est  connu car il a été interdit récemment  dans l’industrie des jouets étant donné sa dangerosité pour la santé. Il est présent dans cette pâte à tartiner mais en quantité insuffisante pour être dangereuse selon Ferrero.

nutella-composition.jpg             La face cachée du Nutella

Le danger premier du Nutella, est le fait de favoriser l’obésité. Effectivement, le sucre et l’huile de palme et surtout une consommation excessive de ce produit favorise en grande partie cette maladie.

Le second danger est celui qui vient du DEPH qui peut être responsable de cause de baisse fertilité chez certain hommes s’il est ingéré en grande quantité par la femme enceinte qui peut le transmettre à son foetus.

De plus, tous les ingrédients «naturels» mis en valeur par la firme Ferrero  comme les noisettes, le cacao et le lait écrémé ne représentent seulement que 27% de la composition. Pour pouvoir attirer le consommateur, l’entreprise Ferrero insiste sur les aliments qui sont à la mode et dont on préconise l’absorption pour être en bonne santé.
En effet, par exemple dans sa publicité  la part de graisses est indiquée seulement pour une portion de 15 grammes et celle de vitamines pour 100 grammes. Il y a ici une grande différence, la part des vitamines et des graisses ne sont pas mise sur la même échelle: la mention des vitamines est bien plus exposée que celle des graisses. De plus, nous retrouvons sur l’étiquette de cette pâte à tartiner, les apports journaliers recommandés qui sont les principaux nutriments que nous devons consommer chaque jour (minéraux, glucides, vitamines). Il y est écrit 44% des ARJ (Apports Recommandés Journaliers) mais c’est beaucoup moins en réalité. Effectivement, est pris en compte le grand bol de lait (calcium) et le verre de jus d’orange (les vitamines), lorsque l’entreprise Ferrero parle du «petit déjeuner équilibré» dans leur publicité pour le Nutella. De  fait, les consommateurs pressés ne prennent pas le temps de lire attentivement l’étiquette et ne s’arrêtent que à ce qu’il y a marqué en gros c’est à dire : « Très proche d’un petit déjeuner idéal, 44% des AJR...»